L’économie circulaire vue par Fedustria

La mission de Fedustria, la fédération belge de l'industrie textile, du bois et de l'ameublement, est d'aider ses membres à développer leurs activités avec succès. Encadrer les entreprises dans leur transition vers une économie circulaire est un élément essentiel. Dans cette tâche, Fedustria est aidée par les centres technologiques sectoriels Centexbel (textile) et Wood.be (bois & ameublement).

Circular Economy

Comme en témoignent les nombreux projets réalisés en collaboration avec Centexbel et Wood.be, Fedustria joue un rôle de pionnier dans le domaine de l'économie circulaire. Ainsi, par exemple, le projet SUSPRO³ (Sustainable Production, Processes and Profit) était déjà lancé en 2010, suivi quelques années plus tard par SUSTECH (Sustainable Technologies), et plus récemment, c'est le projet Retex (Recyclage du Textile) qui a été mené à bien. Fedustria est également partenaire du Green Deal Achats Circulaires et de l'actuel Green Deal Construction Circulaire. Fedustria est aussi représentée dans le Groupe de pilotage Vlaanderen Circulair.

Par ailleurs, Fedustria s'est déclarée en faveur de l'intégration de critères de durabilité dans les marchés publics. Bien entendu, Fedustria continuera dans le futur à motiver et encadrer ses membres dans leurs démarches vers un avenir circulaire.

Textile

L'économie circulaire est depuis longtemps déjà une préoccupation importante dans le secteur du textile belge, surtout spécialisé dans le textile d'intérieur et dans les textiles techniques. Les entreprises déploient un maximum d'efforts en vue de la réutilisation de l'eau et des matières premières, de la substitution de substances dangereuses, de l'éco-conception, de nouveaux modèles commerciaux plus durables… Mais elles investissent aussi énormément dans l'innovation et ce, le plus souvent en collaboration avec Centexbel, le centre de technologie de l'industrie textile. La volonté d'intégrer les critères de durabilité aux marchés publics est aussi très présente dans le secteur du textile d'habillement. 

L’industrie du textile belge est par conséquent bien placée pour tirer profit du plan d'action circulaire pour le textile annoncé par la Commission européenne. Prenant les devants, la fédération européenne du Textile et de l'Habillement, Euratex, a mis au point, entre autres avec Fedustria, une stratégie pour le textile circulaire. Et pour garantir un maximum d'upcycling et de circularité, un projet de recycling hub pour les flux de déchets textiles est aussi en bonne voie. 

Ameublement

De nombreuses initiatives ont déjà été lancées dans le domaine de l'économie circulaire au niveau du secteur de l'ameublement, où l'éco-innovation, la réparabilité des produits, l'allongement de la durée de vie et l'exploration d'autres modèles commerciaux ne sont que quelques pistes actuellement exploitées. Avec l'organisation centrale européenne EFIC (la Confédération européenne de l'industrie de l'ameublement), Fedustria a rédigé un document exposant sa vision, dans lequel elle décrit les opportunités et les défis de l'industrie de l'ameublement en matière d'économie circulaire. 

En janvier 2021, la responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les matelas est entrée en vigueur en Belgique. Conjointement avec quelques producteurs de matelas et les fédérations sectorielles Comeos (secteur de la distribution) et Navem (commerce de l'ameublement), Fedustria a fondé l'asbl Valumat, l'organisme de gestion de la REP pour les matelas. Cette REP a ceci d'unique qu'à l’initiative de Valumat, un rôle important est réservé à l'éco-innovation et au design circulaire. Actuellement, une poignée de producteurs belges de matelas ont déjà mis sur le marché un matelas circulaire et dans les prochaines années, pas mal d'évolutions sont attendues dans le domaine. En résumé, les producteurs belges de matelas jouent ici un rôle de pionnier au niveau international.

Bois

La bio-économie circulaire est ancrée depuis longtemps dans le secteur du bois. Travailler en circuits est inhérent à cette activité commerciale : le bois est utilisé le plus longtemps possible comme matière première et est ensuite réutilisé et recyclé. Et seulement lorsque le bois ne peut plus être utilisé comme matière première, il subit un processus d'incinération avec récupération d'énergie. Le rôle que joue le secteur du bois dans la bio-économie circulaire est décrit dans la publication ‘Wood: Building the bioeconomie’, qui a été élaborée en collaboration avec la Confédération européenne CEI-Bois. 

Le secteur du bois ne cesse d'innover. Les techniques de recyclage du bois évoluent constamment et l'utilisation du bois en tant que matière première est de plus en plus efficace. Le bois est comme aucune autre la matière première la plus renouvelable. De plus, grâce aux innovations, les possibilités d'application du bois dans la construction se multiplient. La stratégie de rénovation de la Commission européenne (octobre 2020) confirme l'importance croissante qui sera accordée à l'utilisation du bois dans la construction. La gestion durable des forêts en est la condition suprême, pour garantir la disponibilité du bois aussi dans le futur.