Textile d'intérieur

Le groupe de produits Textile d’intérieur comprend :

  • les tapis (tissés, tuftés, feutre aiguilleté, sets de bain, …),
  • les tissus d’ameublement (plats, velours, unis, jacquard, imprimés, …),
  • les tissus de décoration,
  • les tentures,
  • les revêtements muraux,
  • le linge de maison (linge de cuisine, de table, de lit, de bain),
  • le coutil à matelas, les couvertures et couvre-lit,
  • la passementerie,
Aw Sweetlife 1 Room
Associated Weavers

Le groupe ‘tapis et textile d’intérieur’ est le plus grand groupe de produits au sein de l’industrie textile belge et représente près de 42 % de la valeur ajoutée.

Avec près de 100 entreprises et 8.000 travailleurs, le secteur belge du tapis réalise un chiffre d’affaires global de 1,85 milliard d’euros ; il s’est développé jusqu’à devenir le deuxième producteur de tapis le plus important au monde (après les Etats-Unis). Dans le secteur du coutil à matelas, cinq entreprises belges représentent ensemble un chiffre d’affaires de plus de 400 millions d’euros, en partie grâce à leurs filiales internationales. Le secteur des tissus pour sièges et tissus décoratifs occupe la troisième position. Avec environ 850 collaborateurs dans près de 45 pme, un chiffre d’affaires cumulé d’environ 300 millions d’euros a été réalisé en 2017. 

Le textile d’intérieur belge prise sur le plan international

Le tissu d’intérieur belge se vend dans le monde entier. Tant le Royaume-Uni (essentiellement la moquette, le coutil à matelas tissé et les tissus pour sièges) que les États-Unis (les carpettes et les revêtements muraux textiles) représentent des marchés très importants. Certaines entreprises exportent vers plus de 40 pays ; les principales entreprises exportatrices même vers plus de 100 pays. Si les débouchés se situent en moyenne pour 85 % en Europe (l’UE représente à elle seule déjà 80 %), 8 % vont également en Amérique, principalement aux États-Unis, 5 % en Asie, 1,5 % en Afrique et 0,5 % en Océanie. 

Atouts et défis en 2018

Jules Clarysse Dsc 8999
Jules Clarysse nv

La forte concentration géographique des entreprises du textile d’intérieur (ainsi que de leurs fournisseurs) dans la région du Sud-Ouest de la Flandre forme le berceau d’un capital d’expérience et de savoir-faire. Leur situation centrale sur le marché domestique européen joue en leur faveur : une réactivité proactive élevée et une accessibilité optimale sont les éléments clés. Un défi particulièrement grand consiste à trouver du personnel dans une région où le taux réel de chômage est quasiment nul. Et enfin, il y a la pression permanente d’une production (plus) efficace dans un pays tel que la Belgique, qui reste l’un des pays de production les plus chers du monde.

La promotion des exportations aujourd’hui

Fedustria essaie d’aider autant que possible les entreprises dans leurs efforts d’exportation. Cela se fait notamment par le biais de participations groupées à de grands salons internationaux, comme Domotex (Hanovre), Domotex Asia/Chinafloor (Shanghai), Proposte (Cernobbio), Intertextile (Shanghai).

Fedustria fournit également des services et des conseils individuels en matière d’exportation, comme par exemple : aider à trouver des agents commerciaux, assurer le suivi des mauvais payeurs au niveau international, respecter la législation liée aux produits (p.ex. le marquage CE pour les matériaux de construction, le comportement au feu des tissus pour sièges en Irlande et au Royaume-Uni, les obligations légales d’étiquetage), promouvoir sur la scène internationale des produits de niche par exemple via le label Belgian Linen, prodiguer des conseils par rapport à la protection de la propriété intellectuelle, …

Pour un Brexit favorable au commerce

Annabel Deel 2 589
Annabel Textiles

Le pouvoir d’achat au Royaume-Uni diminue de manière structurelle suite au ‘Brexit’ : du fait de la forte baisse de la livre sterling, les produits importés deviennent plus chers pour le consommateur britannique, et souvent il n’existe pas de véritable alternative britannique. En termes de volume, les exportations de tapis se sont pour ainsi dire maintenues en 2017, mais elles ont diminué au quatrième trimestre. En valeur, les exportations ont encore baissé davantage.

Avec Euratex, la fédération européenne du textile et de l’habillement, Fedustria plaide en faveur d’un Brexit favorable au commerce : au cours de la période de transition (entre la sortie du Royaume-Uni de l’UE et l’entrée en vigueur d’un nouveau cadre commercial), les droits d’importation doivent être suspendus, des procédures de douane efficaces doivent s’appliquer, et les normes et standards de produit rester identiques dans l’UE-27 et le Royaume-Uni. Un taux zéro doit également être d’application dans le cadre des futures relations commerciales. Les règles d’origine qui seront applicables doivent se baser sur les nouvelles règles d’origine (lesquelles ne sont toutefois pas encore d’application) de la zone Pan-Euro-Med et doivent être rédigées de manière à profiter à l’industrie du textile dans l’UE et le Royaume-Uni. 

Le 12 décembre 2017, Fedustria a également participé à une réunion du Brexit High Level Group, représentant toutes les parties prenantes concernées aux niveaux national et régional, sous la présidence du Baron Paul Buysse, au cabinet du Vice-Premier ministre Kris Peeters. 

Calcutta Mekong Sesame
Calcutta
Chiffres-clés pour 2017
Nombre d'entreprises ou divisions d’entreprises (Les groupes d’entreprises sont considérés comme une seule entreprise) 165
Nombre de travailleurs 9.900
Chiffre d'affaires (en millions d'euros) 2.090
Part du chiffre d'affaires exporté 94 %
Evolution de l'activité en 2017 (en volume) -5 %
Part dans la valeur ajoutée totale du secteur textile belge 42 %

Responsable

Vermoesen

Kris Vermoesen

Product Manager Textile

Mail
Groupes de produits