RETEX, c’est parti ! Pas de textile à perdre !

Le monde de l’industrie applique de plus en plus le principe de l’économie circulaire ou de la “boucle bouclée”. Les secteurs du textile, du bois et de l’ameublement privilégient également les systèmes de production en circuit fermé. 

Logo Interreg Png

Toutefois, bien que les bénéfices du recyclage tels que la réduction du volume de déchets et  la préservation des ressources naturelles soient positifs, l’utilisation de matières recyclées dans le textile n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. Les défis sur le plan technique tant vis-à-vis du recyclage que des exigences du produit fini, sur le plan des différentes filières (collecte, recyclage, industrie textile, plasturgie,…), sur le plan de l’innovation, sur le plan de la rentabilité économique des modèles, sur le plan de la demande, etc… sont bien nombreux.

Logo Retex

Pour apporter des réponses à ces défis, le projet transfrontalier RETEX « Vallée du recyclage textile » soutenu par le FEDER et les autorités régionales a été mis sur pied par des partenaires Français, Flamands et Wallons directement engagés dans le textile et l’économie circulaire.

En Belgique Fedustria, Centexbel et le Textiel Incubatiecentrum  sont impliqués de manière opérationnelle dans cette initiative d’une durée de 4 ans qui a débuté ce premier octobre.

L'objectif du projet RETEX est de structurer la filière textile dans le domaine de l'économie circulaire en intervenant sur les trois domaines d'actions: l'offre des acteurs économiques du secteur textile, la gestion des produits textiles "Fin de vie", les demandes du marché en termes de produits comportant des matières issues du recyclage. 

Map Home Def

Les partenaires du projet RETEX, en mettant en commun leurs réseaux, visent à décloisonner et connecter les acteurs des filières recyclage et textile (producteurs et utilisateurs) ainsi que des acteurs de la plasturgie. Ces acteurs pourront ainsi identifier les expertises des uns et des autres, exprimer leurs attentes, faire part de leurs problématiques de traitement des surplus ou déchets. 

L'objectif est de faire émerger des projets d'innovation en matières d'éco conception avec l'utilisation de matières issues du recyclage avec un modèle économique viable, de structurer une filière pérenne, locale et générant des emplois, de produits recyclés et de matières secondaires pour les réaliser. Pour atteindre ses objectifs le projet RETEX met en place trois modules de travail auxquels s'ajoutent les deux modules transversaux du programme Interreg V (gestion de projet, communication) : 

  • Création d'un espace de l'économie circulaire sur internet, constitué d'une matériauthèque, d'une bourse d'échange et d'une base de connaissances technique, marchés et projets. 
  • Animation pour le déploiement de l'innovation et de l'écoconception : le module consiste à sensibiliser les acteurs en recherche de solutions dans le recyclage ou l'économie circulaire par le biais de deux colloques sur la période, de séances, d'ateliers spécifiques et de groupes de travail, avec l'objectif de développer des projets d'innovation. 
  • Développement de modèles économiques : pour conforter les projets innovants issus des groupes de travail et aussi les matériaux identifiés et viables techniquement, il s'agit de modéliser des parcours économiques rentables et d'identifier les voies de financement possibles pour les projets d'investissement industriel. L'union des 3 versants donne de la force au programme RETEX car il concentre une masse critique importante et des savoir-faire variés et complémentaires pour pérenniser une activité rentable autour de l'économie circulaire textile.

Le secteur textile de l'euro région est composé en majorité de petites et moyennes entreprises.

En 2014 :  

  • En Belgique : 680 entreprises pour 20 200 emplois 
  • En Nord pas de Calais : 450 entreprises pour 13 000 emplois (Picardie non disponible). 

Le secteur du recyclage textile de l'euro région a vu ses effectifs de collecte et de tri s'accroître. 

En 2014 le secteur du recyclage textile représente : 

  • En Belgique : 60 entreprises, 900 emplois 
  • En Nord Pas de Calais : 15 entreprises, 900 emplois  (Picardie non disponible). 

Les quantités de matières textiles à transformer vont augmenter, plus particulièrement dans l'Eurorégion : dans un rayon de 150 km, l'Eurorégion regroupe les capacités de tri nécessaire au traitement de 50 % des gisements "habillement" collectés en France, soit 150 000 T de matières à recycler (au-delà du réemploi) prévues en 2019 dont 75.000 T de Coton/Polyester. 

Plus d’information : www.dotheretex.eu

Partenaires Retex