Non seulement les confinements, mais aussi la hausse des coûts entravent la reprise économique

Opinion du 12/03/2021 de Fa Quix

L’ ‘inflation’ est-elle de retour ? Alors que l’inflation n’a pas été un problème au cours des dix dernières années, elle est revenue au centre des discussions ces derniers mois. Que se passe-t-il ?

Les prix des matières premières s’envolent, tant pour les fibres textiles et les matières premières du bois que pour les produits auxiliaires tels que les colorants textiles et autres, sans compter les prix du pétrole. Pourtant l’économie mondiale est toujours sous l’emprise de la pandémie du corona. Mais après la première vague, les capacités ont été réduites, de sorte que lorsque l’économie redémarre, la demande menace de dépasser l’offre, du moins temporairement. Cela pousse les prix à la hausse. En outre, les entreprises signalent que, même avec des prix plus élevés, elles ne sont pas sûres de recevoir à temps les quantités commandées. En conséquence, la production a déjà dû être interrompue dans certains entreprises en raison d’un manque de matières premières et/ou de pièces détachées.

Un autre facteur qui est quelque peu négligé est l’explosion des prix du transport par conteneurs, surtout sur l’axe est-ouest à destination et en provenance de l’Asie. Il n’est pas exceptionnel d’assister à un triplement des prix du transport par conteneurs.

Le fait que tout cela se produise alors que la pandémie est toujours en cours est en partie dû à un comportement d’anticipation. On s’attend généralement à ce que cette pandémie soit terminée d’ici quelques mois tout au plus. Cela encourage les achats, spéculatifs ou non. Mais pour les entreprises industrielles qui créent des produits à valeur ajoutée à partir de matières premières, c’est un coup dur. Elles doivent maintenant acheter toutes ces matières premières plus chères et subir des hausses de coûts, alors que leur activité n’est pas encore sortie de la crise, entre autres à cause des confinements chez nos principaux partenaires commerciaux.

Cette hausse des coûts pourrait bien peser sur la reprise économique, au moins autant que les confinements eux-mêmes, qui eux ne sont de toute façon que temporaires.

Les mesures de réduction des coûts seront à nouveau à l’ordre du jour, tout comme de nombreuses discussions sur les prix. Il semble donc que l’inflation ait fait un comeback discret. Et ce n’est pas du tout une bonne nouvelle pour un pays à coûts élevés comme la Belgique.

Fa Quix, directeur général