Oui, il est possible de garder ouverts les entreprises et les magasins tout en luttant efficacement contre le virus

Opinion du 06/11/2020 de Fa Quix

Certains experts plaident pour un confinement général en se basant sur leur analyse selon laquelle l'économie ne peut pas véritablement se redresser tant que le virus fait rage. Plus encore : ils veulent maintenir ce confinement jusqu'à ce que le virus ait complètement disparu. Leur cri de ralliement est ‘crush the curve!’. Ils sont dans l'erreur.

Bien sûr que nous voulons tous que le virus disparaisse le plus vite possible ou qu'il soit au moins maintenu sous contrôle. Et cela à la fois pour limiter autant que possible le nombre de décès et pour ne pas surcharger le système des soins de santé. Mais verrouiller l'économie est une méthode bien trop brutale. Ce serait ‘le moindre mal’ ? Cela permettra effectivement de réduire fortement le nombre d'infections, mais les dommages économiques, sociaux et psychologiques seront incalculables. 

L’exemple brandi par les ‘viruscrushers’ est celui de Melbourne, qui a réussi à éradiquer le virus grâce à un confinement complet... mais après combien de temps ? Environ quatre mois. Quatre mois ! C'est cela le moindre mal ? Mettre à l'arrêt pendant tout ce temps toute vie sociale et économique ? Avec en prime aucune garantie que ce virus hautement contagieux ne reviendra pas ! Ce n'est pas la bonne stratégie.

Non, l'économie doit pouvoir continuer de tourner. A l'abri du coronavirus bien entendu.

C’est précisément cette manière de travailler en se protégeant du virus que les entreprises ont apprise et mise en pratique lors du premier confinement, tant dans les entreprises de production que dans les magasins, dans tous les magasins.

La première vague nous a appris que les entreprises ne sont pas le catalyseur des infections. C'est également manifeste au regard de toutes les mesures de sécurité prises, pour lesquelles aucun effort n'a été épargné. Et si un foyer se déclare sur un lieu de travail, il peut être isolé rapidement et efficacement. 

Il est donc de la plus haute importance que l'économie puisse continuer à fonctionner, c'est-à-dire toutes les entreprises et tous les commerces. La distinction entre les magasins 'essentiels' et magasins 'non essentiels' par exemple, est absurde, arbitraire et, en outre, inapplicable et devrait donc être abolie le plus rapidement possible. Tous les commerces en mesure de fonctionner suivant les instructions gouvernementales anti-coronavirus doivent pouvoir rester ouverts, avec des contrôles bien sûr, c'est normal. Tant qu'il n'y aura pas de vaccin efficace, les mesures anti-coronavirus seront indispensables. Mais uniquement des mesures nécessaires, efficaces et proportionnelles. De cette manière, l'économie tout entière peut continuer à tourner en même temps que le virus peut être combattu. 

Fa Quix, directeur général